Jéome Bourjea

jérome Bourjea

Jéome Bourjea

UpSolution Team
Ingénieur en Halieutique – Biologiste marin
IFREMER Ile de la Réunion

Naissance d’une mission scientifique – Europas 2009

Europa. On l’a souvent appelée l’île sauvage – à juste titre, mais c’est surtout l’île de tous les rêves…

Déjà, dans les années 60, l’équipe de Cousteau avait émerveillé toute une génération par les images de cette île encore inconnue. Puis ce fut le tour de Nicolas Hulot en 2001 de nous inviter 40 ans après et pour de brèves minutes à une plongée dans ses eaux translucides. L’année suivante, le cinéaste Rémy Tézier finissait de nous convaincre du caractère unique de cet îlot corallien perdu dans le sud du canal du Mozambique. Tous ont montré l’exubérance de ses fonds sous-marins, de la grandiosité de ses populations de sternes, fous, frégates et Paille en queues, et de l’exceptionnelle abondance de tortues vertes venant pondre sur ses plages. Mais aucun ne s’était vraiment intéressé à ce qui rend cette île aussi originale, unique, belle : sa mangrove aux eaux cristallines, véritable refuge pour la vie aquatique. Tel a donc été le principal objectif de notre mission : pénétrer cette mangrove, percer ses mystères et découvrir les trésors qu’elle renferme.

Mais, comme le disait un ami à moi, il est primordial d’avoir des rêves, mais encore faut-il perdre ses illusions. C’est donc avec un enthousiasme débordant que nous nous lançâmes dans l’aventure en juin 2005. Il aura fallu presque un an pour monter l’équipe scientifique, obtenir les autorisations, mettre en place notre logistique sur place, trouver notre bateau et le financement pour couvrir l’ensemble de nos dépenses. Et bien sûr, il fallait trouver un moyen de transmettre aux yeux des passionnés ce que nous allions découvrir, pour que de telles missions ne servent pas qu’à la recherche, mais aussi à montrer à tous l’importance qu’il y a à préserver de tels endroits, véritables reliques d’un passé sauvage hélas trop lointain. Et ce moyen c’était un film. Une équipe de cinéastes s’est donc jointe à nous pour nous épauler dans cette mission tout autant scientifique qu’originale, presque originelle…

C’est ainsi que nous nous sommes retrouvés, le 21 Mai 2006, une équipe de 5 biologistes marins, 1 botaniste et trois caméramans dans un avion à destination de Tuléar – Madagascar, où une Goélette nous attendait pour nous mener à Europa. À bord, l’aventure à la fois scientifique et humaine commençait. À l’image de cette île Mystérieuse tant convoitée par les âmes pures, les embruns du large nous invitaient à l’évasion, caressant à la fois tendrement nos visages et vicieusement nos entrailles… Dans 36 heures, nous attendait un petit bout de corail fossile qui a su s’adapter à la vie et la conserver par son hostilité… une goutte de terre dans un océan, un caillou bien petit portant le nom de tout un continent… Europa…

Articles liés

No results found

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.