La cartographie des habitats marins de l’outre mer se fait aujourd’hui avec des outils modernes qui à partir d’un avion ou d’un satellite utilisent le laser pour mesurer la profondeur (LIDAR) et le « spectre » des substrats et organismes marins.
Dans le cadre d’un projet en cours impliquant l’IGN, le SHOM, l’AAMP, … l’ARVAM a été missionnée pour réaliser la Vérité-Terrain c’est-à-dire obtenir sous l’océan les signatures spectrales des coraux, algues, sables…
3 experts se sont donc chargés à Glorieuses et au Geyser d’acquérir un ensemble de données. Jean Pascal QUOD et Hugues EVANO étaient en charge des plongées au cours desquelles un spectromètre était positionné sur les objets ciblés pendant que Pascal MOUQUET en surface veillait à la sécurité des plongeurs et à ce que le soleil soit bien présent.
L’opération a d’ailleurs permis de mettre en évidence un phénomène de blanchissement corallien toujours en cours qui a pu être expertisé y compris pour la manip hyper spectrale. Dans la mesure où l’ARVAM dispose depuis de nombreuses années d’un enregistreur de température marine aux Glorieuses, la compréhension de ce phénomène sera ainsi appréhendéé

Menu